v

Ô ma Hague

v

Solid' sus tes guérets, bell' coume eun ch'va d'limoun,
Crinyir' bouolue oû vent, l'orel' dreit', l'u sâovage
Pllagie reid' jouliment en blleu, en nei, en bllound...
Ainchin j'té vîs l'aot' jou, eune alévée d'orage.
Et j'étais coume eun' qu'nâl' jostaunt amount les qu'mins :
J'vouolais t'veî touot entyir' ; - j'm'engageais dauns eun' brèque ;
J'engaumbais eun fossa, j'mé gindais  sus eun mun...
Qué j'té prenne à brachie ! Qué j'té beiv' ! Qué j'té lèque !
    Ô ma Hague, ô ma Hague,
    T'éguer'rais ma raisoun!

Couochi amount la terr'... Dauns les nuaes oû d'sus d'mei
Ch'était coume eun sabbat dé terriblles figures :
Drakkars, ch'vaos pégu'véchis, touote eune armae s'am'nait.
I's noumaient en passaunt : Auder, Turquétil, Hure,
Osmund, Digul, chent âot's, et j'y r'conneus d'mes gens...
J'vouos salue, mes auncêt's, souos vous bass's vouèl's mâodites ;
J'vouos salue touos, et roués, et soldats, et brigaunds !
Sus la couop, et ryin qu'pouor mei, pus d'mille auns s'effachîtent.
    Ô ma Hague, ô ma Hague,
    Tu n'vuuillis guèr', creis-mei.

Côtis-Capel - À gravage

 
 
v
Oh ma Hague